25/02/2019 – #YSLBeautyClub a réouvert ses portes pour le lancement du nouveau parfum d’Yves Saint Laurent Beauté.

Classé dans : Actualités, Non classé | 0

Pour les amoureux en retard et/ou en manque d’inspiration, Yves Saint Laurent Beauté vient de sortir son nouveau parfum. Jenifer, Élodie Frégé et Flora Coquerel ont fêté son lancement cette semaine, accompagnées en musique par la sexy Kristina Bazan.

Mardi 5 février, Yves Saint Laurent Beauté a réouvert le #YSLBeautyClub en célébrant la sortie de sa nouvelle senteur, Black Opium Intense. La marque du groupe L’Oréal a convié plusieurs personnalités au Boum Boum, situé avenue de Friedland à Paris. Les chanteuses Jenifer, Élodie Frégé et Joyce Jonathan s’y sont rendues.

D’autres invités de marque ont pallié l’absence de l’égérie du parfum et ambassadrice d’Yves Saint Laurent Beauté, l’actrice Zoë Kravitz. L’ancienne Miss France Flora Coquerel, les actrices Hafsia Herzi, Marilou Berry, Audrey Fleurot et Cristiana Reali, François Berléand, François Vincentelli (venu avec sa compagne Alice Dufour) et Jean-Baptiste Maunier ont également assisté à l’événement.

La soirée a été animée par un live de la chanteuse et influenceuse Kristina Bazan, qui a interprété les morceaux de son premier projet, un EP intitulé EPHV1.

Cet article provient du site : http://www.purepeople.com/article/jenifer-elodie-frege-flora-coquerel-nouvelles-membres-du-yslbeautyclub_a323588/1

22/02/2019 – Comment les parfums abusent de la provocation pour nous séduire.

Classé dans : Actualités, Non classé | 0

Qu’elles jouent sur la confusion des genres, l’originalité des ingrédients ou une vulgarité élégante, les senteurs de ce début d’année imposent de nouveaux codes.

Cheveux longs, barbe christique, blazer en velours fuchsia et fleur à la boutonnière, dans la campagne Gucci Guilty, Jared Leto est la parfaite incarnation de la masculinité décomplexée version 2019. A 47 ans, l’acteur hollywoodien n’est pas vraiment issu de la génération Y. Pourtant, il en exhibe tous les attributs: polyvalent (acteur, musicien, activiste), à la frontière des genres, suivi par 10 millions de personnes sur Instagram… et parfait ambassadeur (aux côtés de Lana Del Rey) d’un parfum qui se veut tout à la fois hédoniste, décadent, rétro et moderne dans sa communication.

Séduction au-delà des genres

Dans la pléthore de senteurs qui sortent chaque année, certaines marques misent depuis toujours sur le non-conformisme, recherchant l’effet de surprise, se jouant des codes dans ce que les spécialistes du marketing appellent la disruption.

Elles surfent par exemple sur la confusion des genres. Les jus masculins utilisent désormais sans gêne des ingrédients traditionnellement féminins comme les fleurs blanches ou la lavande (dont, selon la légende, Casanova, séducteur par excellence, parfumait ses lettres d’amour). Des odeurs pas spécialement réputées pour être agréables, comme le cuir ou le chanvre, sont aussi sublimées dans des compositions sensuelles ou subversives.

Les noms, enfin, se rient du politiquement correct, comme chez Tom Ford, champion du monde de la provocation. La nouvelle référence de sa collection Private Blend, puissante et animale, ne laissera personne indifférent. Le genre de parfums qui fait dire aux gens: «Tu sens bon, c’est quoi?» et auxquels on pourra répondre avec malice: «C’est Fucking Fabulous!»

Androgyne

L’ambiance Jo Malone est imbattable quand il s’agit de traduire olfactivement des émotions ou des lieux. La marque anglaise a imaginé une cologne aux accents fumés et chauds, portée par un couple androgyne.
L’odeur On ferme les yeux et on sent vraiment le cuir… des notes boisées puis piquantes (genièvre, pamplemousse), associées au très reconnaissable vétiver.
Pour qui? Les nostalgiques qui ont porté un perfecto dans leur jeunesse, les rockeurs et rockeuses dans l’âme. 

Troublant

L’ambiance La gamme Guilty, de Gucci, s’étend avec une nouvelle campagne et un hashtag, #foreverguilty. Pour l’incarner, Jared Leto et Lana Del Rey semblent sortis d’un film de la fin des sixties, en clients d’un salon de beauté de downtown L.A.
L’odeur Un mélange hédoniste et décadent de poivre rose, citron d’Italie, fleur d’oranger, lavande, fleurs blanches avec une touche miellée, patchouli et cèdre.
Pour qui? Les esprits libres qui ne se laissent pas enfermer dans une case, les hommes qui n’ont pas de problème avec leur part de féminité.

Subversif

L’ambiance En 2001, Mugler a créé une vraie surprise avec Cologne, cet anti-parfum, unisexe, à la communication choc. Dix-huit ans plus tard, la marque sort cinq déclinaisons placées sous le signe de la subversion, qui sont autant d’expressions de la liberté. Comme ce Fly Away planant avec sa note cannabis.
L’odeur Pamplemousse, chanvre, un shoot de fraîcheur mais qui reste enveloppant, doucement euphorisant.
Pour qui? Les millennials en quête de sensations et de senteurs nouvelles, étonnantes, faciles à porter.

Explicite

L’ambiance Une nouvelle création olfactive un brin irrévérencieuse qui joue sur la vulgarité maîtrisée propre au créateur américain Tom Ford, dans la collection exclusive Private Blend. Le nom est censurable, le sillage enivrant.
L’odeur Animale, puissante et délicieusement addictive, amande amère, vanille, fève tonka, lavande, sauge, ambre et cashmeran.
Pour qui? Ceux et celles qui cherchent un parfum signature capiteux, explicitement sexuel, les admirateurs inconditionnels de Tom Ford, qui n’en est plus à une provocation près!

Cet article provient du site internet : http://www.femina.ch/beaute/news-beaute/comment-parfums-jouent-provocation-seduire-tomford-gucciguilty-jaredleto-lanadelrey-mugler-cbd-jomalone-cuir

21/02/2019 – Ces parfums boisés qu’on aime porter.

Classé dans : Actualités, Marketing Olfactif, Non classé | 0

Il est le premier nez à avoir imaginé un parfum boisé pour femmes dans les années 90, le parfumeur Serge Lutens nous raconte l’histoire de cette famille olfactive sophistiquée. 

L’HISTOIRE DU PARFUM BOISÉ

Le bois est une matière première de caractère qui a toujours été travaillée dans la création des parfums. « Dès le début de l’Histoire, ce furent plutôt les sèves qui furent utilisées, tel l’encens, la myrrhe etc. », explique le nez. Pendant longtemps toutefois, le bois ne concernait que le monde du parfum masculin. Il faudra d’ailleurs attendre 1992 avant de voir le premier boisé adressé aux femmes, au symbolique nom de « Féminité du bois ». Un parfum créé par Serge Lutens : « Féminité du bois représentait une définition de mon identité et à travers elle, le bois au féminin. Cela relève du même processus qu’un couturier talentueux qui aurait fait d’un smoking une tenue plus féminine encore qu’une robe décolletée. Créer cela, c’était offrir aux femmes l’assurance d’être elles-mêmes. »

PARFUMS BOISÉS : LES CARACTÉRISTIQUES

Les parfums boisés sont créés à partir de plusieurs bois : le chêne, le sépia, le cèdre, le santal, le vétivier… Ils sont souvent définis comme élégants, luxueux et parfois mystérieux ou sensuels lorsqu’ils se rapprochent des parfum orientaux avec des notes de patchouli.

LA COMPOSITION D’UN PARFUM BOISÉ

La famille des boisés ne cesse de s’agrandir. Il est certaines notes que l’on mêle plus souvent aux bois selon les accords. Par exemple, on trouvera souvent l’utilisation de la rose dans un floral boisé mais cela dépend essentiellement du parfumeur et de son idée. Serge Lutens conclue : « Les images sont fixes, personnelles et poétiques. On peut ainsi associer le chêne au rhum, l’écorce de bouleau au cuir de Russie ou d’Orient… Enfin j’aime lier au cèdre, le miel, le musc et tout ce qui console et à la fois se défend. »

Découvrez notre sélection de parfums boisés.

FÉMINITÉ DU BOIS, SERGE LUTENS 

Féminité du bois, Serge Lutens

© Presse 120€ les 50 ml 

Le premier boisé adressé aux femmes met à l’honneur le bois de cèdre et possède des notes fleuries (rose, violette), fruitées (pêche, prune). Considéré comme un chef d’oeuvre de parfumerie.

SCANDAL BY NIGHT, JEAN PAUL GAULTIER 

Scandal By Night, Jean Paul Gaultier

© Presse 62€ les 30 ml 

Un jus intense et capiteux avec en tête la tubéreuse, en coeur du miel, et en fond le bois de santal, la fève tonka, le patchouli.

WOMEN EAU DE TOILETTE, CALVIN KLEIN 

Women Eau de Toilette, Calvin Klein

© Presse 68€ pour 50 ml 

Un parfum chaud et sensuel avec du bois de cèdre en fond. Disponible le 8 mars pour la journée internationale des droits des femmes.

BOIS D’HADRIEN, GOUTAL PARIS 

Bois D'Hadrien, Goutal Paris

© Presse 102€ pour 50 ml 

Un parfum qui sent bon l’Italie (Hadrien fait référence à l’empereur romain) avec le cèdre, le pin de Sibérie, le sapin baumier et l’encens.

MATIÈRE NOIRE, LOUIS VUITTON 

Matière noire, Louis Vuitton

© Presse 210€ les 100 ml 

Les fleurs blanches se mêlent aux bois (patchouli, encens, agarwood, oud) dans ce parfum audacieux et luxueux.

PATCHOULI ABSOLU, TOM FORD 

Patchouli Absolu, Tom Ford

© Presse 200€ pour 50 ml 

Un parfum moderne qui met à l’honneur le patchouli avec du romarin, du cuir et de l’ambre. Impossible d’y être indifférent.

BRONZE WOOD & LEATHER COLOGNE INTENSE, JO MALONE LONDON 

Bronze Wood &  Leather Cologne Intense, Jo Malone London

© Presse 89€ les 50 ml 

Un parfum cuiré et boisé avec en coeur la note sensuelle et chaude Bronze Wood. Le pamplemousse en tête ouvre sur une fraîcheur acidulée.

Cet article provient du site : http://www.elle.fr/Beaute/Parfums/Tendances/parfum-boise#Bronze-Wood-Leather-Cologne-Intense-Jo-Malone-London

19/02/2019 – Savoie : ces chiens qui se préparent à sauver des vies avec leurs maîtres.La technologie ne pourra pas remplacer l’odorat affiné des canidés

Classé dans : Actualités, Non classé | 0

Saint-Gervais, en Haute-Savoie, ces maîtres et leurs chiens viennent d’achever une formation de trois semaines leur permettant de devenir expert en avalanche. 

Depuis quatre ans, une formation de trois semaines est proposée à des maîtres et leurs chiens pour obtenir un diplôme d’expert en avalanche. Tout un programme organisé à Saint-Gervais, en Haute-Savoie. Si vous souhaitez sauver des vies avec votre meilleur ami, c’est donc possible. 

Un dipôme validé par les forces de l’ordre

Attention, obtenir le saint Graal n’est pas simple. Il vous faudra passer plusieurs épreuves avec votre toutou, dont la dernière est en collaboration avec la gendarmerie et la police nationale. Il s’agit d’un exercice de simulation d’avalanche

En quoi consiste cet exercice pour le moins délicat ? « Le but de l’exercice aujourd’hui, c’est de retrouver, avec le chien, les victimes qui ont été ensevelies sous l’avalanche. Donc là, aujourd’hui on avait deux victimes. Il faut que le chien montre à son maître où se trouvent les victimes, pour pouvoir ensuite les dégager et les prendre en charge sur le plan médical », explique à l’AFP l’adjudant Patrick Lecomte.

Un exercice en situation d’une grande importance car il fait appel au travail d’équipe et à la confiance que le maître peut accorder à son chien lors d’un travail aussi minutieux et primordial. C’est le canidé qui commence le travail de recherche grâce à son odorat qui va l’aider à détecter la moindre présence humaine.« Mais c’est le maître qui conduit son chien pour couvrir toute l’avalanche»

La technologie ne pourra pas remplacer l’odorat affiné des canidés. Ce sont des recrues indispensables pour sauver la vie de victimes d’avalanches. Ils permettent aux autorités un gain de temps capital dans des conditions où chaque minute compte. Encore une situation où le chien fait preuve de courage et s’adapte en toute circonstance, comme ici avec la neige. 

Cet article provient du site : https://wamiz.com/chiens/actu/savoie-chiens-preparent-sauver-vies-maitres-14318.html

18/02/2019 – HBES parfume la Villa Frochot à Paris IX

Depuis 15 ans, la société HBES Aventures Olfactives accompagne des entreprises, des hôtels, des maisons de retraite, des commerces et collectivités ainsi que des marques dans une démarche créative de leur identité olfactive ou « logo olfactif ».

HBES est la seule société à proposer une offre globale de marketing olfactif pour les entreprises : de la création de parfum jusqu’à la maintenance et services dans toute la France et à l’étranger, en passant par la location ou la vente et l’installation du matériel de diffusion.

HBES crée l’ambiance olfactive qui vous correspond et vous permet de communiquer par l’odorat.

« Un événement tendance, surprenant et inoubliable à organiser ? L’ancien cabaret de la rue Frochot, La Villa Frochot, ré-ouvre ses portes aux particuliers !

Prenez place dans la rotonde et autres grands espaces vastes et baignés de lumière. L’entrée privée de La Villa Frochot est un clin d’œil au passé sulfureux du lieu. L’établissement accueille des privilégiés qui ont la chance de découvrir l’ambiance d’un Paris oublié.

Entièrement équipé pour vos événements, venez découvrir les magnifiques vitraux Hokusai reconnus au patrimoine culturel français. Ce lieu est idéal pour recevoir les événements privés comme publics.

La Villa Frochot vous intéresse ? N’hésitez pas à privatiser ou à louer ce lieu pour votre événement ! »

https://www.privateaser.com/lieu/453-villa-frochot

Pour vous emmener dans un monde parallèle pour vos évènement, HBES parfum la villa sur un accord aux tonalités orientales de rose embellie par le caractère boisé du patchouli.

15/02/2019 – 1957, le quart d’heure américain de Coco Chanel

Classé dans : Actualités, Marketing Olfactif | 0

« Avec ‘Les Exclusifs’, nous voulons créer des parfums qui ne plaisent pas à tout le monde », explique le nez de Chanel, Olivier Polge. Vous êtes ainsi prévenus. Le dernier en date capte notamment l’amour de Coco Chanel pour l’Amérique et réciproquement.

Peu de maisons de mode françaises entretiennent des relations aussi étroites avec les États-Unis que Chanel. Dès son lancement, en 1912, les Américains ne tarissent pas d’éloges sur les créations de la très libre créatrice de mode et femme d’affaires Gabrielle Chanel.

Ses chapeaux et ses silhouettes ‘Deauville’ en jersey sont les chouchous des clientes des grands department stores de New York. En 1926, son iconique ‘petite robe noire’ est encensée par les magazines américains Vogue, Harper’s Bazaar et Vanity Fair. Et quand Marilyn Monroe déclare que, pour dormir, elle ne porte que quelques gouttes de N°5, le parfum devient un succès instantanément. Dès lors, il n’est pas étonnant que Hollywood fasse appel la créatrice: en 1931, à la demande du producteur Samuel Goldwyn, Coco Chanel part pour Los Angeles pour habiller les actrices de la MGM, dont la grande Gloria Swanson qui deviendra une de ses grandes amies.

En Amérique, Coco Chanel devient l’incarnation de « l’élégance française » et de « la mode qu’il faut absolument suivre ». En 1959, le Museum of Modern Art de New York expose le flacon du parfum N°5, auquel l’artiste Andy Warhol donnera sa propre interprétation, en exemple de l’élégance minimaliste. Deux ans plus tôt, en 1957 donc, Coco Chanel (74 ans à l’époque) recevait le ‘Neiman Marcus Award for Distinguished Service in the Field of Fashion’, l’équivalent de l’Oscar pour la Mode.

Cette fascination est réciproque: depuis toujours, Mademoiselle Chanel est enthousiasmée par les États-Unis, car son père rêvait de s’y installer avec sa famille. Un projet qui ne se concrétise pas. Pourtant, lors de sa première visite à Los Angeles, la créatrice en profite pour passer par San Francisco et Chicago avant d’atteindre New York, où elle est accueillie fastueusement. Ce voyage dure un mois et la presse américaine en profite pour tenter de percer le secret de Coco Chanel, la femme d’affaires en avance sur son temps et qu’il semble impossible d’arrêter. 

Du New York Times à Vogue en passant par le New Yorker, Chanel est partout et enchaîne les interviews. « J’admire et j’aime l’Amérique. C’est en Amérique que je suis devenue riche », déclare-t-elle.

Cet amour de l’Amérique est aujourd’hui capturé dans une eau de parfum de la série Les exclusifs de Chanel, l’eau de parfum 1957, nommée ainsi d’après l’année où Coco Chanel a reçu le Marcus Award aux États-Unis. Maïs c’est aussi la combinaison du 19 (jour de son anniversaire) et du 57 (rue de New York où se trouve la plus grande boutique Chanel des États-Unis).

Ingrédients plus rares :

Si le nom d’Olivier Polge ne vous dit rien, il y a pourtant de fortes chances que vous le portiez chaque jour. Depuis sa nomination, en 2013, le Français a non seulement créé quatre nouveaux parfums pour Chanel, mais il a également été à l’origine de succès pour d’autres -Flowerbomb (Viktor & Rolf) et Florabotanica (Balenciaga). 

Aujourd’hui, après les parfums Boy Chanel et Misia, il présente son troisième jus dans la collection Les Exclusifs, une ligne créée en 2007 et dont chacune des seize fragrances évoque un chapitre de la vie de Coco Chanel, dont la dernière porte le nom de 1957.

« Avec Les Exclusifs, nous souhaitons créer des parfums qui ne plaisent pas à tout le monde », explique Polge. « Ce sont des fragrances destinées à ceux qui ne veulent pas sentir leur parfum sur quelqu’un d’autre. Elles sont également différentes sur le plan technique: nous utilisons des ingrédients plus rares, ce qui nous permet de créer des senteurs plus originales. » 

Je rencontre le nez au siège parisien de Chanel, où pratiquement toutes les collaboratrices portent du Chanel. C’est un défilé de sacs iconiques, de bottines noires et blanches, de broches Camélia et de beaucoup de noir, la couleur préférée de Mademoiselle Chanel. Dans une petite pièce, Olivier Polge me fait sentir un à un tous les composants choisis pour 1957. Il manipule les petits flacons comme s’il s’agissait de précieux trésors venus d’un monde enchanté.

La création d’un parfum a quelque chose de magique et, comme la musique, le parfum est immatériel: il flotte, insaisissable, tout en étant indéniablement présent.

Pour 1957, le nez a choisi une base de huit notes musquées différentes. « Quand on compose une collection comme Les Exclusifs, il est recommandé d’avoir suffisamment de variété dans les senteurs. Nous n’avions pas encore créé de parfum comme celui-ci. 

Sa composition fait référence à l’Amérique, où le musc est souvent utilisé. » Cette conversation nous mène à Gabrielle Chanel, qui était une grande adepte du terme « sent-bon ». « Oui, c’est un mot qu’elle aimait utiliser quand elle parlait de parfums. Il renvoie au plaisir qu’un parfum peut procurer, mais aussi à sa prédilection pour les notes « propres ». C’est exactement cet effet que je voulais obtenir. »

Musc, coriandre et vanille

La création d’un parfum est un processus laborieux, un jeu constant d’ajout et de retrait de composants; pour 1957, ce sont le musc, le poivre rose, la coriandre, le cèdre, la vanille et quelques notes florales. Olivier Polge y a travaillé pendant un semestre. Comment sait-il qu’un parfum est terminé? Ma question le fait rire. « C’est mon intuition qui me le dit. Peu à peu, je me rends compte qu’une fragrance est exactement comme elle doit être. Quand se produit cet instant magique, j’attends quelques jours, le temps de voir si je ne change pas d’avis. Bien sûr que ce processus est subjectif, il n’y a pas de règles. »

Les parfums Chanel sont vendus dans le monde entier. N’est-il pas difficile de créer un parfum qui fonctionne sur tous les marchés? « Certainement », répond-il. « Nous savons que certains parfums ont plus de succès dans certains pays, mais c’est impossible à prévoir. Je ne suis pas assez intelligent pour ça! (rires) La réaction me surprend toujours et c’est heureux. »

Selon le nez de la maison Chanel, les clients d’aujourd’hui n’attendent plus du tout la même chose d’un parfum. « Quand le Chanel N°5 a été lancé, les gens se parfumaient encore à l’ancienne: ils utilisaient le bouchon en verre du flacon pour appliquer le parfum en gouttelettes sur la peau, c’est pourquoi la composition des parfums était très riche. Aujourd’hui, comme tout le monde préfère un vaporisateur, le parfum doit être composé différemment. Dans l’univers de la parfumerie, les modes sont en constante évolution, et je dois également en tenir compte. »

En ce qui concerne sa carrière, Olivier Polge n’a pas choisi la voie la plus facile: non seulement il est devenu nez comme son père Jacques, qui a été le parfumeur de la maison Chanel pendant plus de trente ans et a créé des parfums aussi légendaires que Egoïste et Coco Mademoiselle, mais il travaille lui aussi pour cette maison depuis 2013. Qu’a-t-il appris de son légendaire père? La réponse est surprenante. « Pour être honnête, il ne m’a pas appris le métier parce que je ne suis jamais allé en apprentissage chez lui. Par contre, il m’a inculqué tout le reste. Une certaine sensibilité, pour ainsi dire. »

In bed with Marilyn

Bien-sûr que le processus de création de parful est subjectif. Il n’y a pas de règles.Partager surTwitter

Olivier Polge avoue également n’avoir jamais rêvé de devenir parfumeur. « J’ai étudié l’histoire de l’art », explique-t-il. « Mais, à un moment donné, j’ai eu envie de suivre les traces de mon père. Il a eu la sagesse de m’envoyer dans des lieux où j’ai pu apprendre le métier, grâce à d’autres personnes. Mais il m’a aussi beaucoup appris. Ce n’est pas facile à exprimer avec des mots. »

Une des créations les plus remarquables d’Olivier Polge pour Chanel est N°5 L’eau, une adaptation du plus célèbre parfum du monde qu’il a réalisée en 2016. « Le N°5 a un pouvoir énorme. C’était le premier parfum à utiliser des aldéhydes, autrement dit des composés organiques, au lieu des parfums naturels. 

De plus, le N°5 a été le premier parfum de couturier. Il est aussi très floral, ce qui était également nouveau à l’époque. Mais c’est quand Marilyn Monroe a déclaré qu’elle portait juste quelques gouttes de Chanel N°5 pour dormir que le mythe est vraiment né. Elle nous a bien aidés! » (rires)

Le parfumeur a-t-il lu ‘Le parfum’ de Patrick Süskind? Il acquiesce avec enthousiasme. « L’auteur explique de manière très extrême l’effet d’un parfum: il agit sur l’autre. C’est un jeu très intime qui se déploie: quand on choisit un parfum, il devient une partie de sa personnalité, à l’instar de sa façon de parler. Mais ma réalité quotidienne est bien différente de celle qui est décrite dans le livre! »

A-t-il une odeur préférée entre toutes? « C’est une question très difficile! » Il se tait. Et réfléchit. « Ce qui m’inspire, c’est le parfum de l’iris et du jasmin. Les senteurs boisées aussi, et la bergamote. Quant aux odeurs quotidiennes, je dirais le bois qui brûle. »

Le parfum Les Exclusifs de Chanel 1957 est désormais disponible dans les boutiques de mode Chanel, dans la boutique de haute parfumerie Chanel de la place Vendôme à Paris ainsi que sur www.chanel.com. 175 euros pour 75 ml, 320 euros pour 200 ml.

Cet article provient du site : https://www.lecho.be/sabato/beaute/1957-le-quart-d-heure-americain-de-coco-chanel/10094445.html