27/05/2019 – LANCÔME DÉCLINE TRÉSOR EN OR

Classé dans : Actualités | 0
crédits : auparfum
Trésor en or, eau de parfum 83 euros/50ml

La marque française propose une nouvelle version de son grand classique signé Sophia Grojsman pour la Fête des mères.

En 1990, la créatrice habillait la rose (qu’elle avait déjà travaillée pour Paris et Eternity) de notes veloutées de pêche, de violette et de santal, donnant naissance à une composition douce et maternelle.
Après une lignée déjà longue de flankers, Trésor se voit désormais doté d’une édition limitée « en or », que Lancôme nous présente comme une « signature florale orientale revisitée ».
La marque « twiste » la pêche « iconique » de Trésor en mariant des « fleurs de pêcher »avec « des accords subtils de jasmin, de rose turque et de pivoine », et des notes cuirées.
« Au petit matin, les amoureux se retrouvent tendrement sur le Pont des Arts, admirant le lever du soleil sur Paris », lit-on dans le communiqué de presse. « A l’instar de Trésor, les reflets dorés de Trésor en Or illuminent le ciel parisien et la Seine de millions de lumières ».

Pour cette édition limitée, le flacon originel revêt une couleur dorée.

Premières impressions

On aurait pu s’attendre à un oriental fruité dégoulinant de praline… eh bien non ! Compte tenu de la description, le résultat est assez surprenant : un floral fruité, vert, plus pomme-poire que pêche (ou alors une pêche de vigne), noyé dans des muscs blancs très propres (aucun cuir à l’horizon), qui évoque davantage un P’tit Dop aux fruits du verger que des amoureux se bécotant sur le Pont de Arts (à moins qu’ils ne sortent tout juste de la douche ?) Même si l’empreinte de l’original refait surface dans les notes de fond, musquées boisées et poudrées, on est très loin de l’esprit Trésor, à la limite plus dans un univers à la Petite Chériede Goutal, mais je me demande bien au final quelle genre de maman Lancôme comblera avec ce shampoing, heu, ce parfum en or ? Les habituées du Trésor d’origine ne retrouveront pas leur classique, les adeptes de parfums shampouinesques seront-elles séduites par ce nom qui incarne une parfumerie désormais classique ?

Cet article provient du site internet : http://www.hbes.fr/wp-admin/post.php?post=26512&action=edit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − quatre =